Newsletter

Ne ratez rien de notre actualité !

Lucien Crochet

Des vignes dans la famille depuis plusieurs générations !

Mes 2 grands-pères, André Crochet et Lucien Picard étaient vignerons. Lucien Picard fut d’ailleurs, au début des années 50, l’un des pionniers de la mise en bouteille en Sancerrois pour la commercialisation de ses vins à Paris. Mon père, Lucien Crochet, a réuni leurs deux domaines. Il a développé les relations avec les belles tables parisiennes, les marchés à l’export ont suivi naturellement. Aujourd’hui avec Laurence mon épouse, elle aussi fille de vigneron à Sancerre, nous orchestrons le domaine en apportant notre propre regard et sensibilité.

Plus de 30 millésimes dans les caves du domaine !

Pour façonner ma propre vision de la viticulture je décide de quitter Sancerre en 1978 afin de poursuivre mes études à la faculté d’œnologie de Dijon. S’en suivront des rencontres et expériences extrêmement enrichissantes, notamment lors d’un stage très formateur au Domaine Dujac à Morey-Saint-Denis, où je découvre une autre approche du pinot noir. C’est en 1983 que je reviens au Domaine à Sancerre. Depuis, à chaque millésime, je vinifie 7 à 8 cuvées et je continue d’expérimenter de nouvelles techniques. Lorsque la météo le permet et que mon planning me laisse quelques plages de liberté, c’est pour moi un bonheur de quitter ma cave pour arpenter les vignes et prendre quelques photos. A Sancerre un coup de vent peut chasser les nuages et offrir comme par magie une luminosité exceptionnelle.

TERROIRS ET VIGNES

Notre vignoble s’étend sur 35 hectares, 26 plantés en sauvignon pour nos blancs et 9 hectares de pinot noir pour nos rouges et notre rosé. Si la plupart de nos vignes se situent à Bué, nous avons également des parcelles sur les communes attenantes de Sancerre, Crézancy et Vinon. (Voir la carte)
La richesse de notre vignoble est liée à la nature de ses terres qui reposent sur les roches argilo-calcaires d’un sous sol oxfordien et kimméridgien. La situation de nos parcelles exposées à l’Est, au Sud et à l’Ouest sur des pentes dont l’altitude varie de 240 à 280 mètres permet, pendant les vendanges, une récolte au meilleur moment selon la maturité des raisins.